Nous avons pleins de cinéma préférés mais nous sommes obligés de mettre ceux qui retiennent le plus notre attention.

 

Honneur à :

LE DESPERADO ANCIEN ACTION ECOLE

le desperado (ex Action Ecoles) : horaires et actualités

LE PANTHEON

Cinéma du Panthéon (cinéma à Paris 5e arrondissement ...

Le MELIES A MONTREUIL

Cinéma Georges-Méliès - Montreuil : programme, horaires ...

LE BASTILLE

Les Écrans de Paris - Cinéma Le Majestic Bastille - SITE ...

LE REFLET MEDICIS

Reflet Medicis : horaires et actualités

LES 7 PARNASSIENS

Cinéma Sept Parnassiens - Paris : programme, horaires, séances

LE STUDIO DES URSULINES

Studio des Ursulines - L'Officiel des spectacles

L'ARLEQUIN

L'Arlequin (cinéma à Paris 6e arrondissement) : programme ...

LES CINQ COMMARTIN

Les Cinq Caumartin (cinéma à Paris) - Horaires, salles et ...

LE BALZAC

FILMS À L’AFFICHE - CINEMA LE BALZAC

 

LE LINCOLN 

le lincoln : Cinéma Paris
TOUS CES CINEMAS SONT DES SALLES D'ART ET D"ESSAIS, ISSUS DE LA VAGUE QUI ONT FAVORISE LES CINE-CLUBS.

 

 

 

 

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

 

 

EN SAVOIR PLUS SUR NOS CINEMAS PREFERES

Le Desperado

 
 
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Action Écoles.
Le Desperado
Façade du cinéma
Façade du cinéma

Lieu Paris 5e
Coordonnées 48° 50′ 54″ Nord2° 20′ 56″ Est
 
Inauguration
Nombre de salles 2
Capacité 110 et 90 places
Format de son Dolby SR
Anciens noms Action Écoles

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Le Desperado

Le Desperado, anciennement Action Écoles, est un cinéma indépendant d'Art et Essai situé 23, rue des Écoles dans le quartier Saint-Victor dans le5e arrondissement de Paris. C'est un cinéma spécialisé dans les reprises de vieux films américains en version originale et le ciné-club.

 

 

Historique[modifier | modifier le code]

Le cinéma est ouvert en  après la reprise et la restructuration de plusieurs petits commerces (libraire, agence de voyage) pour créer deux salles, dont l'une est baptisée Nickel Écoles, et se consacre à la présentation de films américains en reprise. En 1982, les deux salles s'unissent en un nom unique.

En 2011, Jean-Pierre Mocky rachète le cinéma Action Écoles et le rebaptise Le Desperado1. Une large place est alors faite dans la programmation au cinéma français classique ainsi qu'aux films du nouveau propriétaire.

LE PANTHEON

Visite du Cinéma : Cinéma du Panthéon


13, rue Victor-Cousin 75005 Paris, Métro : Luxembourg

Salle du Quartier latin parmi les plus anciennes de Paris, le Diagonal Europa Panthéon est aujourd'hui la vitrine des films d'auteur européens. Avec ses néons bleus en façade et les noms de réalisateurs européens sur ses fauteuils, ce Panthéon affiche un certain caractère...

Le cinéma aujourd'hui

Consacré à tous les dieux de l'art et essai, le Diagonal Europa Panthéon se dresse toujours fièrement au coeur du Quartier latin. Enraciné depuis 1907 entre la Sorbonne et le Panthéon dans la rue du philosophe Victor Cousin, il a le mérite d'être l'un des plus anciens cinémas encore en activité à Paris. Vitrine du cinéma européen, cette salle indépendante est totalement consacrée aux films du vieux continent en version originale. Elle fait ainsi le pari de rapprocher les auteurs et dépasser les frontières.Reprise depuis novembre 1998 par le réseau de cinémas art et essai Diagonal, elle affiche par ailleurs des séances pour les enfants, des soirées avec débat ainsi que des programmes de courts métrages.

Afin que le lieu soit à la hauteur de la programmation, la salle a conservé son style. Sur la façade, des lettres en néonbleu signent sa marquise pendant qu'un faux projecteur, comme immobilisé par le temps, éclaire la mention "art et essai". Pour patienter au chaud, un petit espace d'accueil a été aménagé. A l'intérieur, sa salle unique rassemble 270 fauteuils, dont 50 au balcon, qui ont troqué leur dureté d'antan pour un moelleux tout de bleu vêtu. Sous la cantonnière noire des murs de la salle, l'écran incurvé s'ouvre sur 9 mètres et le son est Dolby.

Et comme pour rappeler que le véritable Panthéon est dédié aux grands hommes, chacun des fauteuils porte le nom - gravé sur une plaque de cuivre - d'un réalisateur européen. Un intrus s'y est d'ailleurs glissé, à vous de le retrouver... Le Diagonal Europa Panthéon est un cinéma de caractère pour des films européens à forte personnalité.

Historique de la salle

Au tournant de ce siècle les étudiants de la Sorbonne font de la gymnastique sur cet emplacement. La société Omnia-Pathé en décide autrement et transforme le gymnase en salle de cinéma de 315 places dès février 1907 sous le nom d'Omnia-Pathé Victor Cousin, puis de Cinéma du Panthéon.

Dans son récit autobiographique Les Mots, Jean-Paul Sartre y relate une de ses premières expériences cinématographiques en 1912, il a alors sept ans : "Mon grand-père paraissait à la porte de son bureau et demandait 'où allez-vous les enfants ?' '- Au Cinéma du Panthéon, c'est tout à côté', disait ma mère... Le spectacle était commencé. Nous suivions l'ouvreuse en trébuchant, je me sentais clandestin ; au-dessus de nos têtes, un faisceau de lumière blanche traversait la salle, on y voyait danser des poussières, des fumées ; un piano hennissait... Je raclais mon dos à des genoux, je m'asseyais sur un siège grinçant, ma mère glissait une couverture pliée sous mes fesses pour me hausser; enfin je regardais l'écran... Dans l'inconfort égalitaire des salles de quartier, j'avais appris que ce nouvel art était à moi, comme à tous."

En 1930 un jeune producteur français, Pierre Braunberger, se retrouve à la tête de la salle. Nul ne savait que leurs destinées allaient être liées pendant soixante ans. A peine arrivé, le nouveau directeur fait installer un appareil Western Electric de reproduction du son, et transforme le Cinéma du Panthéon en une salle moderne de 450 places. C'est lui le premier à diffuser des films étrangers en version originale, alors que les sous-titres ne sont pas encore inventés. Ainsi, la colonie anglo-américaine de Paris a la possibilité de voir immédiatement les films de New York ou de Londres. En mai 1930, le nouveau cinéma est inauguré avec Love Parade d'Ernst Lubitsch dans lequel Maurice Chevalier joue et chante en version anglaise intégrale. Pierre Braunberger est un découvreur de talents. Il donne leurs premières chances aux cinéastes de la nouvelle vague comme Truffaut, Lelouch ou Resnais. Le Cinéma du Panthéon est le reflet de son travail. Voilà pourquoi on peut y découvrir tout ce que le cinéma de qualité et d'avant-garde a de mieux.

Pierre Braunberger disparaît en 1990. Quelques mois plus tard, la salle prend un nouveau départ. Totalement rénovée, elle est baptisée Europa Panthéon et devient le premier lieu en Europe à se consacrer exclusivement au cinéma européen. Comme il est dit lors de sa réouverture en septembre 1991, "cette salle entre par la grande porte dans le Panthéon européen du cinéma". En novembre 1998, le réseau de salles art et essai Diagonal Cinémas lui ajoute un nouvel adjectif.

Cliquez sur une des vignettes ci-dessous pour la visualiser.

Films & séances
Choisir un film :
 

Recherche :
 Tapez un mot clé - Aide

  Accès direct à mes cinémas

LE MELIES DE MONTREUIL

LE MELIES
LE MELIES

e cinéma Georges Méliès est le cinéma municipal de la ville de Montreuil, situé dans le centre commercial de la Croix de Chavaux. Doté de 3 salles et d'environ 500 fauteuils, il propose une large gamme de films dont des œuvres Art et essai, des programmations pour la jeunesse et des rediffusions d'anciens films.

Historique

Le cinéma Georges Méliès a été créé à Montreuil en 19611.

Situé dans le centre commercial de la Croix de Chavaux, il compte alors 3 salles et 495 fauteuils au total

Le cinéma Georges Méliès est classé Art et Essai et avec les labels « Recherche et découverte », « Jeune public » et « Répertoire et Patrimoine ».

Le cinéma est municipalisé en janvier 20021, le Méliès a vu augmenter ses entrées grâce à une politique tarifaire attractive et à de nombreuses actions autour du cinéma. La fréquentation est passée de 160 000 entrées en 2002 à 220 000 spectateurs pour l'année 2004.

Déménagement

Un nouveau Méliès ouvrira ses portes d'ici 2013, disposant de 6 salles. Il sera situé sur la place Jean-Jaurès en face de l'hôtel de ville.

LE CONFLIT

Gros risque pour ce cinéma sympathique et dont l'équipe n'a pas démérité.
Gros risque pour ce cinéma sympathique et dont l'équipe n'a pas démérité.

VOIR LA PAGE TEMPORAIRE DEDIEE A CETTE AFFAIRE.

 

 

 

 

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

LE BASTILLE

Bastille est un cinéma indépendant d'art et essai situé au 5, rue du Faubourg-Saint-Antoine dans le 11e arrondissement de Paris, à côté de la place de la Bastille de laquelle il tient son nom.

Historique

Ouvert en 1939 sous le nom de Radio-Cité-Bastille, ce cinéma se spécialise dans les films d'actualités. En 1961 il est renommé de son nom actuel, puis devient en 1971 une salle de projection de films X. En 1984 il devient un complexe de trois salles d'exclusivités de 250, 135 et 90 places. Lors de l'ouverture de l'Opéra Bastille tout proche, il se reconvertit dans la projection de films d'Art et Essai.

Accès

La Bastille est accessible par les lignes (M) (1) (5) (8) à la station Bastille ainsi que par de nombreuses lignes de bus.

 

 

 

 

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

LE REFLET MEDICIS

LE REFLET MEDICIS
LE REFLET MEDICIS

Le Reflet Médicis est un cinéma indépendant d'Art et Essai situé rue Champollion dans le quartier de la Sorbonne du 5e arrondissement de Paris. Cette salle fait partie de la société Les Écrans de Paris.

Sommaire

Historique

Avant de devenir un cinéma, le lieu était le Théâtre des noctambules où notamment Gérard Philipe et Maria Casarès firent leurs débuts dans Les Épiphanies d'Henri Pichette en 1947. La salle ouvre le 18 décembre 1964, avec le film Gertrud de Carl Theodor Dreyer.

Il existe trois salles au Reflet Medicis : la salle Louis-Jouvet de 175 fauteuils verts, la salle Médicis 2 de 128 fauteuils mauves à l'orchestre et au balcon, et la salle Médicis 3 de 94 fauteuils bleus au vitrail multicolore original de l'époque du théâtre. Ce cinéma à la programmation Art et Essai soutien dans la durée un large éventail de films d'auteurs, classiques du patrimoine ou nouveautés internationales de programmation difficile (moins de dix copies). Il accueille chaque année plusieurs manifestations culturelles comme le festival du cinéma polonais « Kinopolska », le festival « Cinérail », ou encore la rétrospective de la sélection Un certain regard du Festival de Cannes, dans la semaine qui suit la clôture officielle.

Accès

Le Reflet Médicis est desservi par la ligne métro (M) (10) à la station Cluny - La Sorbonne et la ligne (M) (4) à la station Odéon, ainsi que par plusieurs lignes de bus RATP.

 

 

 

 

 

 

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

LES 7 PARNASSIENS

Sept Parnassiens est un cinéma indépendant d'Art et Essai situé au 98, boulevard du Montparnasse (il existe également un accès par la rue Delambre) dans le 14e arrondissement de Paris.

Historique

Le cinéma est ouvert en 1978 au fond de la galerie marchande, proche de Montparnasse, avec cinq salles et se nomme alors les 5 Parnassiens. C'est en 1979 que deux salles lui sont adjointes. La programmation du cinéma est dédiée aux films d'auteurs en langue originale, dont une salle consacrée aux films africains, ainsi qu'à de nombreux festivals au cours de l'année (dont le festival Identités sans frontières associé au mouvement Attac). Une galerie d'art directement associée à la salle est ouverte.

Les 7 Parnassiens font partie du groupe Multiciné avec Le Lincoln et les Cinq Caumartin.

Accès

Les Sept Parnassiens est accessible par la station de métro de la ligne (M) (4) (6) (12) (13) Montparnasse - Bienvenüe, ainsi que par plusieurs lignes de bus RATP (BUS) RATP 58 82 91.

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

STUDIO LES URSULINES

Le Studio des Ursulines est une salle de cinéma du 5e arrondissement de Paris, située au 10, rue des Ursulines.

Histoire

Création

En 1925, les comédiens Armand Tallier et Laurence Myrga choisissent la petite rue des Ursulines pour installer un nouveau type de cinéma, destiné à projeter des films d’avant-garde, à un public éveillé et cultivé : c’est ainsi que naît le cinéma d’avant-garde en France, et qu’apparaît la première salle de cinéma « spécialisée », précurseur des salles « Art et Essai ».

Le Studio des Ursulines présente sa première séance le 21 janvier 1926 ; dans le public on reconnaît entre autres André Breton, Man Ray, Fernand Léger, René Clair, Robert Desnos.

Scandale de 1928

La salle est le cadre, le 9 février 1928, de la première du film de Germaine Dulac, d'après un scénario d'Antonin Artaud, La Coquille et le Clergyman, première chahutée par les surréalistes, André Breton et Louis Aragon en tête. Ce scandale entraîne une bagarre et l'arrêt de la projection. Armand Tallier ne fait pas appel à la police et reprend la programmation du film quelques semaines plus tard.

Armand Tallier représente alors le cinéma du cœur et de l’esprit plus que le cinéma de l’argent. Il est d’ailleurs associé, dans les années 1950, à la création du mouvement Art et Essai, avec la naissance de l’AFCAE (Association Française des Cinémas d’Art & d’Essai) en 1955.

Le Studio des Ursulines aujourd'hui

Depuis mars 2003, la programmation du Studio des Ursulines est majoritairement destinée en journée à l'Art & Essai jeune public, et en soirée au cinéma d'animation et/ou à des rencontres type ciné-club.

Accès

Le Studio des Ursulines est accessible par les stations de RER (RER) (B) Luxembourg et de métro (M) (7) Place Monge, ainsi que par plusieurs lignes de bus RATP (BUS) RATP 21 27 38 82 85.

Dans la fiction

  • Une des dernières scènes du film Jules et Jim se déroule au Studio des Ursulines, où les trois héros se rencontrent par hasard.
  • La fin du film Chantrapas a été tournée au Studio des Ursulines.

Filmographie

  • Tumulte aux Ursulines, d'Alexandre Deschamps, Nicolas Droin, Laurent Navarri, 15 minutes, 2007, entretien entre Alain Virmaux et Prosper Hillairet, au Studio des Ursulines, sur le chahut de la Première de La Coquille et le Clergyman [1].

 

 

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

L'ARLEQUIN

l 'ARLEQUIN
l 'ARLEQUIN

 

 

Présentation

Situé à mi-chemin entre Saint-Germain-des-Prés et Montparnasse, l'Arlequin est un cinéma art et essai haut de gamme. Trois salles, dont une grande, et un vaste espace de réception y prennent place pour une programmation de nouveaux films d'auteurs ou de rééditions de prestige.
Inauguré en décembre 1934, il devient en 1978 le Cosmos, un cinéma entièrement consacré au cinéma soviétique. Ce n'est qu'en janvier 1993 qu'il redevient, après quelques rénovations, l'Arlequin. Reprenant son ancienne identité, il est inauguré avec 'Playtime' - hommage à Jacques Tati - en 70 mm copie neuve. En mai 1998, le rachat de la boîte de nuit accolée permet l'aménagement de deux salles supplémentaires et d'un espace réception. Aujourd' hui, ce cinéma déploie sa façade sous l'immense auvent du bâtiment qui l'abrite. Une baie vitrée laissant transparaître les illuminations du hall, un plafond de staff en forme d'écailles, des miroirs en paravent et une multitude de dorures... Ce cinéma s'est modernisé tout en conservant sa décoration d'antan. Fidèle à sa tradition art et essai en version originale, l'Arlequin mêle nouveaux films d'auteurs, rééditions de prestige et hommages à de grands réalisateurs.

 

 

 

 

Les informations [pratiques]
L'Arlequin
76 rue de Rennes
75006 Paris
Tel : 01.45.44.28.80

Métro : Saint-Sulpice

 

 

 

 

 

 

LES 5 CAUMARTINS

Nous avons programmé une séance dernièrement dans ce sympathique cinéma associé aux 7 Parnassiens et au Lincoln.

 

Les Cinq Caumartin: Cinéma  paris

Les Cinq Caumartin

Nombre de salles : 5
101, Rue Saint-Lazare - 75009 Paris
Tel : 08 92 68 81 07
Plan d'accès

LE BALZAC

 


Pano
D. R.

 

Revivez les riches heures du cinéma d’antan au Balzac.
Pano
03.04.2008

Le Balzac fait de la résistance

Et si vous abandonniez les multiplexes pour vous laisser charmer par l’univers d’un cinéma engagé ? Bastion des amoureux du septième art, cette salle œuvre pour un grand écran différent : profitons-en !

Par Anaïs Albrieux

Un piano survolté rythme la course de Buster Keaton poursuivi par des fiancées en folie. Va-t-il s’en sortir ? Haletants et hilarants, les films muets accompagnés par un orchestre live font revivre – lors des séances Pochette Surprise et Ciné-Concerts – la magie des premières heures du septième art. Sous l’impulsion de son propriétaire hyperactif, Jean-Jacques Schpoliansky, Le Balzac hisse le cinéma au rang de spectacle vivant. Les aficionados adorent et reviennent les yeux fermés dans ce lieu où convivialité rime avec qualité. Aucun détail n’a été négligé, même à la buvette où sodas et barres chocolatées ont été remplacés par du thé Mariage Frères et des biscuits Michel & Augustin.

Côté programmation « de tous les jours », Jean-Jacques Schpoliansky n’hésite pas à mouiller sa chemise pour défendre ses choix contre les blockbusters. « J’ai la chance d’avoir un public qui me fait confiance », confie-t-il. Buena Vista Social Club ou La Vie des autres ont ainsi cartonné au Balzac avant d’être plus largement diffusés dans les salles grand public. Les gens du métier, comme Tonie Marshall ou Bertrand Tavernier, saluent cet engagement et partagent leurs coups de cœur pour des films méconnus lors de soirées événements.

« La puissance ne consiste pas à frapper fort (…), mais à frapper juste », disait Honoré de Balzac. Il semblerait que cette citation ait inspiré l’établissement qui porte son nom.

Programmation

Mardi 8 avril à 20 h 30 : « Ciné-Concert » – Les Deux Orphelines, de D.W. Griffith.

Dimanche 13 avril à 11 heures : « Pochette Surprise » – sélection de films courts muets et burlesques accompagnés
au piano (pour parents et enfants).

Mardi 22 avril à 19 h 30 : soirée gastronomique à l’occasion de la sortie du livre et du film Olivier Roellinger, Trois étoiles de mer, en présence de l’auteur.

Un dimanche matin par mois, projection des grands burlesques de Buster Keaton, Charlie Chaplin, Harold Lloyd, etc., accompagnés au piano par les élèves de la classe d’improvisation du CNSMDP.

Et tous les samedis soirs, un concert gratuit de vingt minutes est proposé avant la séance dans la grande salle.

Le Balzac, 1, rue Balzac, 75008 Paris. Tél. : 01 45 61 10

LE LINCOLN

Après Le Balzac, le cinéma Le Lincoln ferme ses portes

  • Brèves
  •  
  • 21 Déc. 2011

Le cinéma le Lincoln à Paris ferme ses portes du 21 au 27 décembre prochain tout comme le Balzac afin d'alerter le public et les professionnels du cinéma du danger qui pèse sur les cinémas indépendants...




C'est une période difficile pour les cinémas d’Art et d’Essai tels que le Lincoln ou encore le Balzac. D’après leurs propriétaires, ceci s'explique par la concurrence des grands circuits du type UGC ou Gaumont  qui, en exerçant une constante pression sur les distributeurs, enlèvent toute chance aux indépendants de décrocher des films d’auteur connus.

"Nous n'avons plus accès aux films art et essai porteurs, qui sont accaparés par les circuits et dont nous avons besoin de temps en temps pour la grande salle. Nous avions demandé LE HAVRE d'Aki Kaurismäki : nous ne l'avons pas obtenu. Nous avons demandé A DANGEROUS METHOD de David Cronenberg et nous sommes même allés devant le Médiateur du cinéma. Notre demande a été rejetée" déclare Jean-Jacques Schpolianski, directeur du Balzac.

Le Balzac suivit du Lincoln lancent donc un signal d’alarme afin de prévenir les pouvoirs publics et les spectateurs. La menace qui les accable aujourd’hui pourrait, à long terme, affecter toute la diversité de l’offre cinématographique.

Un seul écran restera cependant ouvert afin de ne pas pénaliser une jeune réalisatrice dont le film sort au Lincoln en salle unique, ce 21 décembre, NE NOUS SOUMETS PAS A LA TENTATION de Cheyenne Carron.